Vous êtes ici : Accueil > Site national PPRT > PPRT : Outils à disposition des propriétaires, gestionnaires et responsables d’activité en zone de prescription
 

PPRT : Outils à disposition des propriétaires, gestionnaires et responsables d’activité en zone de prescription



Activité souhaitant s’orienter vers la réalisation de travaux de renforcement

Activités dont le bâti est similaire à celui d’un logement

Pour les activités dont le bâti est similaire à celui d’un logement en termes de dimensions et de nature des matériaux de construction, les préconisations du guide sur les diagnostics pour l’habitat existant et du référentiel travaux peuvent être applicables pour les trois types d’effets.

Activités dont le bâti n’est pas similaire à celui d’un logement

Concernant la prise en compte de la vulnérabilité du bâti vis-à-vis des effets de surpression ou des effets thermiques, pour les bâtiments n’entrant pas dans le champ des documents cités ci-dessus (murs, charpentes ou toitures métalliques, bâtiment de grandes dimensions …), les diagnostics peuvent être réalisés par des bureaux d’études spécialisés sur la base des guides techniques établis pour chaque effet et disponible sur le site de l’INERIS : http://www.ineris.fr/rapports-etude....

Concernant la prise en compte de la vulnérabilité du bâti vis-à-vis des effets toxiques, le CEREMA propose par ailleurs des formations intitulées « Etudes approfondies de confinement », qui forment à la réalisation de diagnostics pour les bâtiments non résidentiels. La liste des diagnostiqueurs formés par le CEREMA pour ces études approfondies est disponible sur le site internet du CEREMA : http://www.centre-est.cerema.fr/for...

A noter également que le CEREMA a établi un document de méthodologie des diagnostics pour les petits commerces exposés à des risques toxiques. Ce document est également disponible sur le site internet du CEREMA : http://www.centre-est.cerema.fr/doc....

BATIRSUR

Pour les bâtiments en acier à usage industriel et situés dans la zone d’un aléa technologique de surpression d’intensité 20-50 mbar, un projet de recherche nommé BATISUR réunissant des partenaires techniques et institutionnels a permis de développer des outils de calcul pour déterminer des dispositions constructives spécifiques pour les constructions futures ou existantes améliorant la protection des personnes situées à l’intérieur de tels bâtiments. Ce projet, finalisé en octobre 2015, a donné lieu à la publication du « Guide pratique de conception d’un bâtiment en acier à usage industriel implanté en zone 20-50 mbar d’un PPRT ». Les dispositions constructives présentées dans ce guide tiennent compte des préoccupations technico-économiques et sont pensées avec le meilleur ratio efficacité/coût possible.

Activité souhaitant s’orienter vers d’autres moyens de protection

En partenariat avec la DGPR (Direction générale de la prévention des risques), AMARIS (Association nationale des collectivités pour la maîtrise des risques) et l’agence EDEL développent le projet Resirisk qui a pour but :

Au fur et à mesure de l’avancement de la démarche, des guides de retours d’expériences et de bonnes pratiques seront en ligne sur le site d’AMARIS, ici.

Un guide pour accompagner les activités dans la définition de mesures de protection adaptées à leur situation a été publié en juin 2017. Appelé "Résiguide n°1", il présente notamment les possibilités en matière de mesures organisationnelles et/ou techniques pouvant être mises en oeuvre afin d’assurer la sécurité des personnes présentes au sein de l’activité économique riveraine vis-à-vis de l’agression technologique externe, et des éléments permettant de justifier de la possibilité de retenir ou non une ou plusieurs de ces solutions, et de les mettre en oeuvre de manière effective.