Vous êtes ici : Accueil > Thématiques > Déchets > Traitements physico-chimiques
 
Traitements physico-chimiques
 

Le traitement physico-chimique des déchets réalise leur transformation par des méthodes utilisant des réactions chimiques ou des procédés physiques de séparation. Le choix de tel ou tel procédé de traitement doit être adapté aux caractéristiques de déchet, et de son contenu, et des éléments qu’il contient ; les principaux paramètres de choix sont :

  • l’état du déchet : liquides, boues ;
  • le type de polluant contenu (Chrome 6, cyanure, etc…)
  • la nature de la pollution organique ou minérale ;
  • le pH de la solution.

Les principaux procédés sont :

  • le cassage chimique/ultrafiltration : il s’applique au déchets organiques et permet de traiter les émulsions huileuses et les mélanges eau-hydrocarbures. Le principe est de séparer la phase huileuse de la phase aqueuse soit à l’aide d’un briseur d’émulsion soit par des membranes semi-perméables.
  • la centrifugation : elle s’applique principalement aux déchets organiques et permet de séparer dans certaines émulsions huileuses les eaux des hydrocarbures.
  • la neutralisation : elle permet de neutraliser une solution minérale acide ou basique, étape préliminaire à une précipitation des métaux contenus.
  • la précipitation : elle permet de faire déposer dans des solutions minérales les métaux contenus dans une solution sous forme de boues d’hydroxydes, par ajout de lait de chaux ou de lessive de soude. Cette boue est ensuite déshydratée (presse ou sécheur) pour être traitée ou stockée.
  • la déchromatation  : il s’agit d’une réaction chimique de réduction qui permet de modifier le caractère hexavalent très toxique du chrome en chrome trivalent peu toxique. Celui-ci est ensuite précipité sous forme de boues d’hydroxydes.
  • la décyanuration : il s’agit d’une réaction chimique d’oxydation des cyanures toxiques en cyanates ; la solution ainsi obtenue est ensuite traitée par la voie classique neutralisation/précipitation.
  • la déshydratation mécanique : elle permet de concentrer les boues par extraction d’une partie de la phase aqueuse contenue. Elle comprend classiquement une première phase de décantation, qui permet de réduire le volume de liquide ; elle est suivie d’un pressage (filtres presses, presses à bande, filtre sous vide) ou d’une centrifugation.